Actualités & Publications
25/09/2018
Actualités institutionnelles

Au premier semestre 2018, Coface continue d’enregistrer une performance solide dans un environnement de risque qui se normalise progressivement

Résultat net de 62,8 M€ et RoATE(1) à 7,8%] TITLE

  • [Chiffre d’affaires : 685 M€, en hausse de 2,1% à périmètre et taux de change constants

- Reprise de la croissance en assurance-crédit dans les pays matures et redressement progressif des pays émergents

- Rétention des clients à des niveaux records et poursuite de la croissance du chiffre d’affaires des assurés

  • Ratio de sinistralité net à 43,2%, en amélioration de 15,1 ppts. ; ratio combiné net à 77,0%

- Normalisation progressive de la sinistralité au cours du deuxième trimestre, à la fois en termes de fréquence et de taille moyenne de sinistres

- Poursuite de la bonne gestion des sinistres passés

- Ratio de coûts net à 33,8% contre 34,0%2 au S1-2017 ; grâce à une maîtrise rigoureuse des coûts et des commissions de réassurance plus élevées

- Poursuite des investissements financés en totalité par nos économies de coûts

  • Résultat net (part du groupe) de 62,8 M€, dont 27,3 M€ au T2-2018 ; et RoATE1 annualisé à 7,8%
  • Solvabilité estimée à 163%3, au-dessus de la zone cible (140% - 160%)

- Le projet de modèle interne partiel se poursuit. Coface continue de surveiller attentivement les projets d’évolution de la formule standard et de la régulation

- Le programme de rachat d’actions se poursuit avec 16,5 M€ (1,7 M d’actions) réalisés à fin juin 2018

  • L’exécution du plan Fit to Win se poursuit :

- Economies de coûts réalisées depuis le début de l’exercice de 18 M€ (+13 M€ vs. S1-2017). L’objectif annualisé fixé pour l’année 2018 de 30 M€ sera probablement légèrement dépassé

- Investissements maîtrisés de 15 M€ (+11 M€ vs. S1-2017) dans la croissance, la gestion des risques, la gouvernance et la transformation des processus opérationnels

Sauf indication contraire, les évolutions sont exprimées par comparaison avec les résultats au 30 juin 2017

1 RoATE = Rentabilité moyenne des fonds propres   |   2  Ajustement ponctuel de 6 M€ opéré en Italie. Le ratio publié pour S1-2017 était de 35,5%

3 Ce ratio de solvabilité estimé constitue un calcul préliminaire effectué selon l’interprétation de Coface de la réglementation Solvabilité II.

Le résultat du calcul définitif pourrait être différent de ce calcul préliminaire. Le ratio de Solvabilité estimé n’est pas audité.

Xavier Durand, directeur général de Coface, a déclaré :

 « L’environnement économique est resté porteur au premier semestre 2018, nous permettant de dégager un résultat net de 62,8 M€. Nous restons toutefois attentifs à l’évolution des risques et en particulier à la remise en cause du libre-échange et de ses conséquences potentielles sur le commerce mondial. Nous anticipons par conséquent que le second semestre devrait voir la sinistralité se rapprocher des niveaux de moyenne de cycle.

Par ailleurs, au cours du premier semestre nous avons poursuivi la transformation du Groupe et de sa culture. Nous avons ainsi profondément modifié l’organisation en créant une unité Business Technology, plus proche des métiers, et un Transformation Office pour conduire l’évolution de nos pratiques organisationnelles. Nous avons également lancé un ambitieux programme de formation au leadership pour 300 cadres de l’entreprise.»

Chiffres clés au 30 juin 2018

Le conseil d’administration de COFACE SA a examiné les comptes consolidés au 30 juin 2018 lors de sa réunion du 25 juillet 2018.

Ils ont par ailleurs fait préalablement l'objet d'une revue par le comité d'audit lors de sa réunion du 24 juillet 2018.

Ces états financiers consolidés semestriels ont fait l’objet de procédures d’examen limité par les Commissaires aux comptes. Le rapport d’examen limité est en cours d’émission. 

fig1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chiffre d’affaires

Coface a enregistré un chiffre d’affaires consolidé de 685,0 M€ au S1-2018, en hausse de 2,1% à taux de change constants par rapport au S1-2017. En données publiées (à change courant) le chiffre d’affaires baisse de -1,0% en raison du renforcement de l’Euro par rapport aux autres monnaies dans lesquelles le Groupe opère.

En ligne avec les tendances des trimestres précédents, la croissance de l’activité des clients de Coface a un impact positif de +3,4% sur le semestre. La baisse des prix reste contrôlée à -1,7%, reflétant une bonne maîtrise commerciale dans un environnement qui reste favorable.

Le taux de rétention est élevé dans l’ensemble des régions et atteint un niveau record de 93,0% pour le Groupe. Les affaires nouvelles enregistrent un début d’année modeste à 62 M€ en baisse de 12 M€ par rapport au S1-2017 notamment en raison d’un lent démarrage au premier trimestre.

Le chiffre d’affaires de l’activité assurance (y compris cautionnement et Single Risk) progresse de 2,6% à périmètre et taux de change constants par rapport au S1-2017 (en baisse de -0,7% à taux de change courant), grâce au retour à la croissance des marchés matures, à la progression de l’activité de nos clients et à un haut niveau de rétention des contrats. Dans les marchés émergents, les portefeuilles de contrats se stabilisent.

Le chiffre d’affaires des autres activités (affacturage et services) est en baisse de -2,1% par rapport au S1-2017 principalement en raison de la baisse des revenus de l’affacturage en Allemagne dans un contexte de maîtrise des marges.

fig2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la région Europe du Nord, le chiffre d’affaires diminue de -1,8% par rapport au S1-2017 (en courant et à taux de change constants), principalement affecté par la baisse des revenus de l’affacturage. Les revenus d’assurance-crédit sont stabilisés.

En Europe de l’Ouest, le chiffre d’affaires progresse de 0,5% et de 1,5% à taux de change constants grâce, d’une part, à l’activité de nos clients, et d’autre part à une rétention record pour le Groupe.

En Europe Centrale et de l’Est, le chiffre d’affaires est en croissance de 6,9% et de 7,8% à taux de change constants. Tous les pays de la région contribuent à cette performance qui bénéficie de la croissance du chiffre d’affaires assuré et d’une rétention record. Les revenus de l’affacturage sont également en progression (Pologne).

En Méditerranée et Afrique, région tirée par l’Italie et l’Espagne, le chiffre d’affaires progresse de 5,8% et de 7,3% à taux de change constants, grâce à une bonne dynamique commerciale et à la progression de l’activité des assurés.

En Amérique du Nord, le chiffre d’affaires diminue de -8,1% en données publiées mais progresse de 1,7% à taux de change constants. Au-delà d’un fort effet change, le Groupe a désormais stabilisé son portefeuille. La progression de l’activité s’explique principalement par des affaires de taille importante.

Dans les marchés émergents, les performances sont contrastées. Le chiffre d’affaires de la région Asie-Pacifique est en baisse de -10,4% en courant et en baisse de -1,5% à taux de change constants. L’impact négatif du change est imputable aux devises dont le cours est corrélé à celui du dollar américain, notamment le dollar de Hong-Kong. L’activité client est en progression et la région enregistre des performances commerciales en forte amélioration. Cependant, ces tendances positives sont compensées par des ristournes de primes élevées (faible sinistralité) et de faibles ventes enSingle Risk.

En Amérique Latine, le chiffre d’affaires baisse de -20,3% en courant et de -6,5% à taux de change constants en raison de l’enregistrement de ristournes de primes. Cette baisse intervient dans un contexte de prudence sur les risques (turbulences monétaires) mais marque néanmoins une amélioration sensible par rapport au T1-2018.

Résultat

- Ratio combiné

Le ratio combiné net de réassurance s’est établi à 77,0% au S1-2018 (en amélioration de 16,7 points par rapport au S1-2017).

(i)     Ratio de sinistralité

Le ratio de sinistralité brut de réassurance s’établit à 42,4% sur le semestre, une amélioration de 13,6 points par rapport à l’année précédente. Sur le T2-2018 le ratio de sinistralité brut de réassurance est légèrement plus élevé qu’au T1-2018 (45,0% vs. 39,7%) marquant un début de normalisation après un trimestre précèdent très favorable.

La politique de provisionnement du Groupe est inchangée. La gestion rigoureuse des sinistres passés a permis au Groupe d’enregistrer 32,1 points de reprises sur antérieurs sur le semestre. Ces niveaux restent très supérieurs à la moyenne historique. Ils bénéficient notamment de bonnes récupérations sur des sinistres importants enregistrés les années précédentes. Cela conduit les régions Asie Pacifique et Amérique du Nord à afficher des ratios particulièrement bas.

Le ratio de sinistralité net s’améliore également à 43,2%, une baisse de 15,1 points par rapport à S1-2017.

(ii)    Ratio de coûts

Coface poursuit son programme d’efficacité opérationnelle. Les économies réalisées au premier semestre se montent à 18 M€ ; elles sont en progression de 13 M€ par rapport aux économies réalisées au S1-2017. Cela permet confirmer l’objectif fixé d’une économie annualisée totale de 30 M€ sur l’année 2018, qui sera probablement légèrement dépassé.

Par ailleurs, Coface continue de réinvestir ces économies dans la transformation en profondeur du Groupe. Ainsi, depuis le début de l’année, Coface a réalisé des investissements maîtrisés de 15 M€ (en progression de 11 M€ par rapport au S1-2017). Par conséquent, l’évolution des coûts internes résulte principalement de l’effet de l’inflation.

Le ratio de coûts net de réassurance du Groupe s’est établi à 33,8% au S1-2018, en amélioration de 1,6 points sur un an. Le T2-2017 avait été marqué par une importance charge fiscale en Italie (6 M€). Retraité de cet effet le ratio de coût net s’améliore de 0,3 point. Le ratio de coût bénéficie de la progression du chiffre d’affaires mais également de l’amélioration des conditions de réassurance (commissions).

- Résultat financier

Le résultat financier net s’élève à 12,9 M€ au S1-2018, dont 3,8 M€ de plus-values nettes. Il est affecté par un résultat de change négatif de -8,3 M€.

Dans un environnement toujours marqué par des taux historiquement bas, Coface a réussi à enregistrer un rendement courant du portefeuille (i.e. hors plus-values) en très légère progression à 21,3 M€ (contre 20,7 M€ au S1‑2017). Le rendement comptable[1], hors plus-values, s’établit à 0,8% en 2018, et reste stable par rapport à l’année précédente (0,8%).

- Résultat opérationnel et résultat net

Le résultat opérationnel se monte à 100,4 M€ au premier semestre, un doublement par rapport à l’année précédente, grâce principalement à la baisse du ratio de sinistralité. Au cours du deuxième trimestre, le résultat opérationnel a bénéficié de la renégociation du bail du siège social de Bois-Colombes qui a plus que compensé la perte enregistrée lors de la cession de Cofacrédit.

Le taux d’imposition effectif baisse à 32% contre 49% au S1-2017, grâce au retour à meilleure fortune des marchés émergents.

Au total, le résultat net (part du groupe) s’élève à 62,8 M€, dont 27,3 M€ au T2-2018. 

Par ailleurs l’exécution du programme de rachat d’actions se poursuit conformément aux prévisions. A fin juin, Coface avait racheté 1,7 M d’actions, pour un montant total de 16,5 M€.

[1] Taux de rentabilité comptable calculé sur la moyenne du portefeuille de placements.

Capitaux propres

Au 30 juin 2018, les capitaux propres totaux s’établissent à 1 791,0 M€, en baisse de 11,4 M€, soit -0,6% (1 802,4 M€ au 31 décembre 2017).

Leur évolution s’explique principalement par le résultat net positif de 62,8 M€, plus que compensé par le paiement du dividende (52,9 M€) et les rachats d’actions (16,5M€).

Le rendement annualisé sur fonds propres moyens nets des actifs incorporels (RoATE) s’établit à 7,8% au 30 juin 2018, principalement grâce à l’amélioration du résultat technique.

Le ratio de solvabilité s’établit à 163%[1], au-dessus de la zone cible (140% -160%). Son évolution s’explique par une bonne maitrise de la consommation de capital et par une baisse des fonds propres réglementaires sous l’effet principalement de la remontée des risques et de la baisse des plus-values latentes.

[1] Ce ratio de solvabilité estimé constitue un calcul préliminaire effectué selon l’interprétation de Coface de la réglementation Solvabilité II. Le résultat du calcul définitif pourrait être différent de ce calcul préliminaire. Le ratio de Solvabilité estimé n’est pas audité.

Perspectives

Dans un environnement économique qui reste porteur à court terme (croissance mondiale 2018 estimée à 3,2%) Coface reste plus que jamais attentif à la remontée des risques. Le contexte politique reste incertain et la remise en cause du libre‑échange fait peser des risques sur la croissance du commerce mondial. De plus, des risques politiques (Brexit, votes contestataires) ou sectoriels (distribution) demeurent.

Dans ce contexte, Coface, fort de ses investissements dans la gestion des risques, poursuit sa politique de souscription rigoureuse et confirme son anticipation d’une bonne année 2018. Toutefois, le second semestre devrait voir la sinistralité se rapprocher d’un niveau de moyenne de cycle.

Cette année, Coface continue la réalisation du plan stratégiqueFit to Winavec la même détermination. Pour cela, le Groupe renforce son programme deleadershipavec des formations pour 300managers.Sa transformation en profondeur passe aussi par une réorganisation des services : création d’une unitéBusiness Technology, un bureau de Transformation et un département de l’Innovation. En adoptant cette nouvelle organisation, Coface se focalise sur le domaine de la technologie et du digital pour améliorer le service à ses clients et ses processus.

D’autre part, l’objectif de 30 M€ d’économies en 2018 sera probablement légèrement dépassé. Par ailleurs, Coface continue de réinvestir dans la transformation en profondeur du Groupe. Le Groupe prévoit ainsi d’investir cette année 19 M€ dans la création de valeur sur le long terme : initiatives de relance de la dynamique commerciale et d’amélioration de la qualité de service, ainsi que dans la transformation de l’infrastructure numérique. Coface anticipe désormais une répartition comptable équilibrée de ces investissements entre charges récurrentes et charges exceptionnelles.

En parallèle, Coface poursuit les travaux sur son modèle interne partiel (Solvabilité II) et continue de surveiller de potentielles évolutions réglementaires pouvant augmenter le besoin en capital en formule standard.

Enfin, les objectifs de délivrer un ratio combiné net à environ 83% à travers le cycle et d’atteindre un RoATE supérieur à 9% sont maintenus.

La présentation est disponible à l’adresse suivante :
http://www.coface.com/fr/Investisseurs/Resultats-et-rapports-financiers

Annexes

fig3
Télécharger le communiqué : Au premier semestre 2018, Coface continue d’enregistrer une performa... (700,58 kB)

Contact


Antonella VONA

Directrice Marketing & Communication
TeL. : +39 (02) 48 33 56 40  
Email: antonella.vona@coface.com 

Haut de page
  • Français