Actualités & Publications
15/03/2019
Risque pays et études économiques

Enquête 2019 sur les paiements des entreprises en Chine : des retards de plus en plus longs

Enquête 2019 sur les paiements des entreprises en Chine : des retards de plus en plus longs

2018 a été une année relativement difficile pour la Chine. La croissance a ralenti à 6,6 % et devrait encore reculer en 2019 (à 6,2 %, selon les prévisions de Coface). Ainsi, 59% des 1500 entreprises chinoises interrogées dans le cadre de l'enquête de Coface estiment que l'économie ne connaîtra pas d’améliorations en 2019, soit le nombre record depuis 2003. L’état des lieux des retards de paiement s'est également détérioré. 62 % des entreprises chinoises ont connu des retards de paiement en 2018 et 40 % déclarent que ces retards ont augmenté (vs 29 % seulement en 2017).

59% des entreprises chinoises pensent que l'économie ne connaîtra pas d’amélioration en 2019, un record depuis 2003

L'économie chinoise a connu des vents contraires en 2018. Le ralentissement de la croissance économique a eu des répercussions sur les entreprises chinoises. Par exemple, le montant des défauts de paiement des obligations d'entreprises a quadruplé, atteignant 16 milliards de dollars, alors que 6 646 défaillances ont été déclarées auprès de la Cour suprême de la République populaire de Chine.

Ces pressions se manifestent dans un contexte de volonté de désendettement des entreprises entamé au premier semestre 2018, qui a entraîné un resserrement des conditions de liquidité. Cela a coïncidé avec une escalade des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, qui a érodé la confiance des consommateurs, résultant en un ralentissement de la croissance de la consommation. Compte tenu de ces conditions défavorables, la majorité des participants à l’enquête estiment qu'il est peu probable que la croissance s'améliore en 2019 (59 % contre 33 % il y a un an). C'est la première fois que cela se produit depuis que le lancement des enquêtes de paiements de Coface en Chine en 2003.

Les entreprises chinoises ont eu recours à des délais de paiement plus longs pour maintenir leur niveau d'activité. Le délai de paiement moyen est passé de 76 jours en 2017 à 86 jours en 2018, en ligne avec la tendance amorcée en 2015, avec les durées les plus longues dans les secteurs de l'automobile et des transports, suivis du bâtiment et de l'énergie.

DÉTÉRIORATION DU COMPORTEMENT DE PAIEMENT DES ENTREPRISES : LA CONSTRUCTION, L'AUTOMOBILE ET LES TIC SONT LES PLUS À RISQUE

Les retards de paiement se sont également aggravés en 2018 : 62 % des entreprises ont connu des retards de paiement, 40 % déclarant que ces retards ont augmenté (contre 29 % en 2017). Plus inquiétant encore, la part des entreprises interrogées ayant subi des retards de paiement très longs (plus de 180 jours) dépassant 2% de leur chiffre d'affaires annuel est passée de 47% en 2017 à 55% en 2018. Selon l'expérience de Coface, 80% de ces retards de paiement très longs ne seront jamais payés. Lorsque ceux-ci représentent plus de 2 % du chiffre d'affaires annuel, les flux de trésorerie d'une entreprise peuvent être menacés.

Le plus grand nombre de répondants ayant connu des retards de paiement très longs dépassant 10 % de leur chiffre d'affaires annuel se trouve dans le secteur de la construction (28 %), suivi de l'automobile (27 %) et des technologies de l'information et des communications (25 %). Le secteur pharmaceutique a enregistré la plus faible part (7 %), devant le secteur agroalimentaire (12 %). Par ailleurs, près de 60 % des répondants ont avoué utiliser les acceptations bancaires et/ou commerciales au lieu d'espèces pour les paiements.

"Après une période de croissance soutenue, il semble que les vents contraires structurels inévitables rattrapent enfin l'économie chinoise", explique Carlos Casanova, économiste de Coface pour la région Asie-Pacifique. "Les résultats de notre enquête auprès de 1500 entreprises chinoises confirment que les comportements de paiement se sont détériorés en raison d'une liquidité plus serrée et d'une concurrence féroce, ce qui a réduit les marges bénéficiaires. Avec le ralentissement de la croissance économique, les risques s'intensifieront dans les secteurs où une grande partie des entreprises a un service de la dette élevé."

 
Download the Publication
Download-the-full-report

 

 

 

 

 

 

 

Télécharger le communiqué : Enquête 2019 sur les paiements des entreprises en Chine : des retards... (261,82 kB)

Contact


Antonella VONA

Directrice Marketing & Communication
TeL. : +39 (02) 48 33 56 40  
Email: antonella.vona@coface.com 

Haut de page
  • Français
  • English