Actualités & Publications
06/04/2020
Publications économiques

Baromètre Risque Pays et Secteurs - T1 2020

Baromètre Risque Pays et Secteurs - T1 2020

Dans le précédent baromètre trimestriel Coface publié le 4 février dernier, nous anticipions que les principaux risques pour l’économie mondiale en 2020 seraient paradoxalement non-économiques. Dans cette catégorie, nous incluions les risques politiques et environnementaux. Trois mois plus tard, c’est un autre risque non économique qui fait basculer l’économie mondiale en récession. L’épidémie de COVID-19 en Chine, affectant initialement un nombre limité de chaînes de valeurs, s’est transformée en pandémie nécessitant le confinement de plus de la moitié de la population mondiale dans plus de 50 pays. Pour les entreprises, cette mesure soudaine prise par les gouvernements pour endiguer son expansion, représente un double choc d’offre et de demande touchant un grand nombre de secteurs d’activité. Le caractère unique de cette crise rend les comparaisons avec les précédentes inutiles, celles-ci ayant une origine financière (crise mondiale du crédit de 2008-2009, grande dépression de 1929).

Dans ce contexte, la question n’est plus de savoir quels seront les pays et secteurs d’activité affectés par ce choc, mais plutôt ceux (rares) qui seront épargnés. Parmi ces derniers figurent, par exemple, le secteur pharmaceutique et, dans une moindre mesure, l’agroalimentaire. Alors que l’économie mondiale devrait connaître sa première récession depuis 2009 cette année (-1,3 % après +2,5 % en 2019), 68 pays devraient être en récession dans le monde, contre seulement 11 l’année dernière. Le volume des échanges internationaux baissera pour la 2e année consécutive (commerce mondial en recul de 4,3 % cette année en volume, après -0,4 % en 2019), Le risque de crédit des entreprises sera en très forte hausse et Coface prévoit que les défaillances d’entreprises augmenteront de 25 % dans le monde (contre seulement +2 % prévu en janvier dernier). Ce serait, de très loin, la plus forte hausse depuis 2009 (+29 %), quand bien même l’activité économique redémarrerait graduellement dès le 3e trimestre et qu’il n’y aurait pas de deuxième vague épidémique au second semestre. Cette tendance toucherait à la fois les États-Unis (+39 %) et toutes les principales économies d’Europe de l’Ouest (+18 %) : Allemagne (+11 %), France (+15 %), Royaume- Uni (+33 %), Italie (+18 %) et Espagne (+22 %). Le choc pourrait être encore plus violent dans les économies émergentes : outre la gestion de la pandémie qui s’annonce plus difficile, ils font en eff et face à la chute des cours du pétrole ainsi qu’à quatre fois plus de sorties de capitaux qu’en 2008. Enfin, la pandémie devrait aussi avoir de nombreuses suites politiques, la plus évidente à court terme étant l’exacerbation des tensions géopolitiques existantes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Télécharger la publication : Baromètre Risque Pays et Secteurs - T1 2020 (1,92 MB)

Contact


Antonella VONA

Directrice Marketing & Communication
TeL. : +39 (02) 48 33 56 40  
Email: antonella.vona@coface.com 

Haut de page
  • Français
  • English