Actualités & Publications
24/09/2018
Publications économiques

Les risques politiques sont à la hausse en Asie

Les risques politiques sont à la hausse en Asie

Selon l’indicateur du risque politique de Coface, l'Asie (score de 45%) se situe au-dessus de la moyenne mondiale (35%). Pourtant, elle est mieux positionnée que l'Afrique subsaharienne, la zone Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, l'Europe centrale et l'Amérique latine.

Au sein de la région, l'Asie du Sud présente le score de risque politique le plus élevé, suivie de l'Asie du Sud-Est. L'Asie de l'Est a connu le rythme d’accélération du risque politique le plus rapide depuis 2007, avec en tête la Chine, où le niveau global a augmenté de 7,2 points de pourcentage entre 2007 et 2017, en raison d'un score de fragilité sociale particulièrement élevé. Les pressions sociales liées à l'inégalité des revenus et à la corruption sont les plus fortes en Asie du Sud et du Sud-Est, malgré une bonne activité économique.

Le modèle de Coface prévoit également un malus pour les pays où le nombre de conflits et d'attentats terroristes est important. Là encore, l'Asie du Sud et du Sud-Est présente un niveau élevé de risque sécuritaire, en raison de la fragmentation ethnique, religieuse et linguistique qui entraîne des tensions entre les différents groupes. L'Inde, le Pakistan, le Myanmar et les Philippines en sont des exemples.

La croissance économique et le risque politique sont liés. La détérioration des conditions économiques est susceptible de se résulter en une hausse du risque politique, mais, plus important encore, un risque politique accru peut nuire à l'activité économique par deux canaux de transmission. Premièrement, les sorties de capitaux d'une économie peuvent entraîner une chute des marchés boursiers et une hausse des rendements obligataires, ce qui aggrave les conditions de financement. Deuxièmement, l'augmentation des coûts du service de la dette affecte également la confiance des entreprises et des ménages, ce qui implique des retards ou des annulations dans les décisions d'investissement et de dépenses.

Ces risques pourraient assombrir les perspectives de certaines économies asiatiques. Il semble que la plupart des détériorations de ces dernières années soient dues à des fragilités politiques croissantes, associées à une multiplication de modes de gouvernance moins démocratiques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Télécharger la publication : Les risques politiques sont à la hausse en Asie (108,62 kB)

Contact


Antonella VONA

Directrice Marketing & Communication
TeL. : +39 (02) 48 33 56 40  
Email: antonella.vona@coface.com 

Haut de page
  • Français