Etudes économiques
Papier

Papier

Forêt
Amérique Latine
Amérique du Nord
Europe centrale et de l'est
Europe de l'Ouest
Asie émergente
Moyen-Orient & Turquie
Changer de secteur

Forces

  • Perspectives positives liées à l’engouement pour l’emballage carton et au développement du commerce en ligne
  • Demande tirée par l’Asie (malgré la modération attendue de la croissance chinoise).
  • Le caractère durable et recyclable du papier est un atout au moment de la transition énergétique engagée dans les principales économies mondiales

Faiblesses

  • Bouleversement du marché historique du papier par les technologies
  • Grande élasticité de la demande en carton à la consommation des ménages

Evaluation des risques

Les faits marquants
Consommation apparente de papier et cartons

Consommation apparente de papier et cartons
(en milliers de tonnes métriques)

La production de papier et de carton mondiale augmenterait de 0,8 % en 2017 avant de baisser de 0,4 % en 2018 dans les pays de l’UNECE (d’après le Comité sur les forêts et l’industrie forestière (COFFI) pour la Commission économique pour l’Europe des Nations unies regroupant l’Europe, l’Amérique du Nord et la Communauté des États indépendants (CEI)). Cette augmentation de la production est principalement due à une hausse de la consommation des ménages. La consommation de papier et carton mondiale est contrastée puisqu’elle conserve une tendance baissière depuis 2012 en Amérique du Nord alors qu’elle a légèrement augmenté en Europe et en Asie. Par ailleurs, des barrières tarifaires influencent le marché mondial ; en effet, en 2016, 16 % de la consommation de papier et carton était issue de l’importation en Amérique du Nord contre 62 % en Europe en 2016 grâce au marché unique. Cette tendance est confirmée par la croissance des exportations de papier et carton de 106 % et 85 % vers, respectivement le Canada et le Mexique, après la signature du NAFTA. Notons, par ailleurs, que l’Asie du Sud-Est reste le principal marché d’exportations américaines (27 %).

Le secteur connaît d’importants changements structurels du fait de l’ancrage des technologies numériques qui a entraîné une stagnation de la consommation (0,2 % entre 2015 et 2016) et de la production de papier couché et ordinaire (-0,1 %) en Europe et dans la CEI. De plus, la prise en compte des enjeux écologiques dans les normes de production et de consommation se traduit par une croissance dynamique de la part de papier recyclé et par la nécessité d’innover sur les méthodes de production. Le papier est, en 2017, le produit le plus recyclé globalement : il l’est à plus de 70 % en Europe d’après la Confédération des industries européennes du papier (CEPI). Cette tendance profiterait au secteur sur le long terme car le papier peut être utilisé comme matériau alternatif à d’autres, comme le plastique : l’emballage carton est réputé plus écologique et plus léger et connaît beaucoup d’innovation. L’emballage carton profite aussi de la vigueur de l’ecommerce et de la demande croissante d’emballage pour l’alimentation dite « pratique ».

Demande

Dans l’ensemble, la baisse de la demande pour les utilisations traditionnelles du papier est compensée par la croissance de la demande en papier pour l’emballage carton et papier à usage domestique et sanitaire: la consommation a pu conserver une tendance croissante pour la moyenne des régions de l’UNECE en 2017, étant corrélée avec la croissance de la consommation mondiale. L’Allemagne sera le principal marché européen en 2018 grâce à la vigueur de la demande en emballage industriel. La consommation de papier en Amérique du Nord continue de reculer, particulièrement touché par le digital, de 1,1 % en 2017 (contre -1 % en 2016). Les États-Unis demeureront, malgré tout, le principal consommateur de papier et carton (71 de tonnes métriques en 2015), s’appuyant sur une production nationale et canadienne. Dans l’ensemble, la croissance repose largement sur la demande en emballage carton, à corréler avec l’importance croissance des ventes en ligne.

Offre

En Europe, la production de papier et de carton a augmenté de 1,0 % en 2017 et augmenterait de 0,5 % en 2018. Pour la CEI, la croissance de la production se maintiendrait à 0,5 % pour ces deux années. Cependant, après avoir augmenté de 0,5 % en 2017 en Amérique du Nord, la production de papier devrait diminuer de 1,6 % en 2018. Ceci s’explique principalement par un mouvement continu de rationalisation des capacités de production des entreprises du secteur pour s’adapter à la concurrence et aux évolutions de la demande. Dans l’ensemble, les usines de pâtes à papier, papier et carton avec les moins bons rendements ferment leurs portes ; tandis que la production de pâtes à plus bas coût, par des processus chimiques, ainsi que de mouchoirs et d’emballages, progresse.

Par ailleurs, pour répondre à la hausse de la demande en papier sanitaire et carton, et particulièrement en réponse à la croissance chinoise, la production de pâte à papier a dû augmenter en capacité dans les pays de l’UNECE. En Europe, le secteur est largement porté par la demande externe, la balance commerciale des pays Européens est ainsi excédentaire de 20 %. En France, le chiffre d’affaires des industries de fabrication du papier et du carton a été stable en 2016 et augmenterait de 3 % en 2017 selon Eurostat. Aux États-Unis, la production de papier carton a continué de baisser en 2016 (-0,3 %) et continuerait de se dégrader en 2017 selon l’UNECE (-1 %). Aux États-Unis et au Canada, l’évolution de la production de papier et du recyclage se répercuterait par une expansion du marché.

 

Dernière mise à jour : janvier 2018

Haut de page
  • Français
  • English