Actualités & Publications
14/09/2021
Risque pays et études économiques

Enquête sur les paiements des entreprises en Allemagne 2021 : apprendre à vivre avec la pandémie

Enquête sur les paiements des entreprises en Allemagne 2021 : apprendre à vivre avec la pandémie

La 5e édition de l'enquête de Coface sur les paiements des entreprises en Allemagne a été menée entre juillet et août 2021, avec la participation de 819 entreprises.

L'une des principales conclusions est que les entreprises allemandes semblent s'être acclimatées à l'environnement de crise. Elles sont plus nombreuses à accorder des délais de paiement que l'année dernière, alors que ce chiffre avait fortement diminué en 2020. Bien que l'Allemagne ait connu une forte récession en 2020 et début de 2021, la discipline de paiement a continué de s'améliorer en 2021, alors que les résultats étaient déjà bons en 2020. En outre, la durée moyenne des retards de paiement s'est raccourcie de plus d'une semaine.

Les perspectives commerciales des entreprises interrogées sont très positives. Toutefois, cette évaluation doit être relativisée car elle intervient après la récession de 2020. 41% des participants à l’enquête ont des perspectives économiques positives pour 2021. Si la part des personnes interrogées ayant des perspectives positives pour 2022 reste élevée, elle s’établit à 32 % ce qui traduit une moindre certitude. Bien que les effets du COVID-19 restent un risque majeur, les entreprises perçoivent les perturbations des chaînes de production mondiales comme le principal risque pour leurs opérations d'exportation en 2021.

“Les très bons résultats en matière de retards de paiement sont légèrement déconcertants, sachant que l'Allemagne a connu sa pire récession depuis 2008. Cependant, nous pensons que ces résultats favorables sont fortement liés au soutien du gouvernement. Il sera intéressant de voir si les entreprises pourront garder la tête hors de l'eau une fois qu'elles auront perdu leur gilet de sauvetage financier", a commenté Christiane von Berg, économiste Europe du Nord chez Coface.

MODALITÉ DE PAIEMENT : LES ENTREPRISES ALLEMANDES SE SONT HABITUÉES À LA PANDÉMIE1

Selon l'enquête, les entreprises allemandes se sont montrées un peu plus sereines en 2021 et ont accordé davantage de délais de paiement à leurs clients. En 2020, les entreprises s’étaient montrées très prudentes : la proportion d’entreprises proposant des crédits de paiement a chuté de plus de 80 % dans la période pré COVID à 62 %. Cette tendance s'est inversée en 2021 puisque 74 % des entreprises proposent désormais d’accorder des délais de paiement. Les entreprises allemandes opérant sur le marché national sont le principal moteur de ce changement : alors que seulement 57 % des entreprises proposaient d’accorder des délais de paiement en 2020, cette part est passée à 73 % en 2021.

Les délais de paiement courts (entre 0 et 60 jours) dominent toujours le paysage commercial allemand. 88 % des entreprises ont demandé que les paiements soient effectués dans un délai de 60 jours en 2021, ce qui est quasiment inchangé par rapport à 2020 et 2019. La répartition des délais de paiement est également identique, ce qui explique pourquoi le délai de paiement moyen en 2021 n'a que très légèrement diminué, passant de 33,5 jours en 2020 à 32,6 jours en 2021.

D’un point de vue sectoriel, la construction présente toujours les délais de paiement les plus courts : près de 75 % des participants s'attendent à ce que leurs factures soient payées dans les 30 premiers jours, avec une moyenne à 24,4 jours. En 2021, 7 secteurs sur 11 offraient des délais de paiement supérieurs à 90 jours, tandis que les délais de paiement ultra-longs (supérieurs à 120 jours) sont devenus très rares.

De fortes augmentations des délais de paiement moyens - de près de 10 jours - ont été observées dans les secteurs de la construction et du textile-habillement. À l'inverse, les secteurs des machines (- 8,2 jours), de l'agroalimentaire et du bois (- 7,3 jours) et de l'automobile (- 6,3 jours) ont enregistré les plus fortes baisses des délais de paiement. Le textile-habillement est devenu le secteur le plus généreux et demande désormais à ce que les paiements soient réglés en moyenne jusqu'à 47 jours après la livraison.

Les résultats de l’enquête montrent que l'incertitude liée à la crise du COVID a diminué en 2021, mais que les entreprises restent vigilantes. Les entreprises sont plus nombreuses à proposer d’accorder des délais de paiement en Allemagne, mais ceux-ci se sont légèrement raccourcis, ce qui montrer que les entreprises sont toujours désireuses d'encaisser le plus rapidement possible.

RETARD DE PAIEMENT2 : LES ENTREPRISES SONT PAYÉES PLUS RAPIDEMENT

Depuis 2020, le nombre de retards de paiement a encore diminué. En 2021, seules 59 % des entreprises interrogées ont signalé des retards de paiement contre 68 % en 2020. À l'exception des transports et des métaux, le nombre de retards de paiement a diminué dans tous les secteurs. Toutefois, alors que moins de la moitié des entreprises du secteur agroalimentaire-bois ont signalé des retards de paiement, ce chiffre s'élevait à 70 % dans le secteur du textile-habillement.

C'est dans le secteur des technologies de l'information et de la communication (TIC) que les retards de paiement sont les plus courts. Dans ce secteur, la grande majorité des entreprises interrogées ont signalé des retards ne dépassant pas 30 jours et aucune entreprise n'a indiqué des retards supérieurs à 60 jours. En revanche, le secteur des métaux est le seul à signaler des retards supérieurs à 150 jours (2%). Il s'agit d'une amélioration significative. En 2020, outre le secteur des métaux, la construction et l'emballage ont également signalé des délais de paiement ultra-longs.

La durée moyenne des retards de paiement a diminué de 8 jours pour atteindre 27,7 jours en 2021. C’est la durée la plus courte constatée depuis que cette étude est réalisée3. Presque tous les secteurs ont signalé une diminution de la durée des retards de paiement. Les plus fortes baisses ont été enregistrées dans les secteurs de la pharmacie et de la chimie (-26 jours) et des TIC (-25 jours). Les entreprises opérant dans le secteur des TIC ont désormais une moyenne de 17,5 jours, tandis que les entreprises du secteur des machines doivent faire preuve de la plus grande patience avec un temps d'attente moyen de 35,8 jours.
Les raisons des retards de paiement sont principalement liées à des difficultés financières (46% en 2021). 20 % des avis citent une baisse de la demande en Allemagne, principalement due aux confinements. Il est intéressant de noter que 20% des entreprises sondées ont cité le manque d'options de financement, alors même que les programmes publics de soutien liés au COVID sont toujours en place.

En 2021, les risques financiers associés aux retards de paiement sont faibles pour les entreprises allemandes. Seuls 4,4% des participants ont déclaré que la part des retards de paiement entre 6 mois et 2 ans représentait 2% ou plus de leur chiffre d'affaires annuel.

LES ENTREPRISES RÉSISTERONT À LA TEMPÊTE AVEC L'AIDE DE L'ÉTAT

L'évaluation des perspectives économiques par les entreprises montre un optimisme prudent. 41% des participants sont positifs sur les perspectives économiques pour 2021, tandis que 11% pensent que la situation de leur entreprise va se détériorer par rapport à 2020. Au total, les réponses marquent un net retournement par rapport à une année 2020 très pessimiste. Ce plus grand optimisme s'observe dans tous les secteurs, le rebond le plus important étant constaté pour les secteurs des métaux et de l'automobile. Les perspectives pour 2022 sont également positives, mais semblent moins certaines. Le secteur du textile-habillement est le plus optimiste pour 2022 avec une progression de 47 points. Toutefois, cette forte amélioration est à mettre en perspective avec la situation très difficile vécue en 2020 et 2021 par ce secteur en particulier. Il en va de même pour le secteur automobile, dont les perspectives s’améliorent après le marasme de 2020.

Selon l'enquête, le principal risque pour les exportations en 2021 est de loin lié aux perturbations des chaînes de production mondiales, citées par 40% des participants. La hausse des prix des matières premières non pétrolières est également un sujet important en 2021 (20 %), suivie par les effets de COVID sur l'économie mondiale (10 %) et sur l'économie allemande (8 %).
L'Allemagne reste le pays présentant les plus grandes opportunités pour les entreprises interrogées. Son importance a toutefois diminué, passant de 91 % en 2020 à 85 % en 2021. Cela pourrait s'expliquer par le fait qu'en période d'incertitude, les entreprises ont tendance à se recentrer sur les pays qu'elles connaissent le mieux et donc à s'orienter davantage vers leur marché national (effet refuge). Maintenant que les incertitudes ont diminué, les entreprises se tourne de nouveau vers l'international.

Les situations difficiles requièrent des mesures spéciales. À la question de savoir si elles ont eu recours à des aides étatiques au cours des 12 derniers mois, la part des entreprises ayant répondu positivement en 2021 est restée inchangée à 48 %. La répartition des mesures d'aide est également restée relativement inchangée, la mesure la plus populaire restant le chômage partiel.
Selon les mesures actuellement en vigueur, les aides d'urgence du gouvernement fédéral et les mesures d'allègement fiscal expireront fin septembre 2021, tandis que les programmes spéciaux de chômage partiel, les garanties d’État et les programmes spéciaux de prêts de la KfW expireront fin 2021. Il sera intéressant de voir si les comportements de paiement très positif et l’optimisme sur les perspectives commerciales se poursuivront en 2022 sans le soutien de l'État.

Cliquez ici pour télécharger l'étude (uniquement disponible en anglais) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 - Délai de paiement accordé : le délai entre le moment où un client achète un produit ou un service et celui où le paiement est dû.
2 - Retard de paiement : la période entre la date d'échéance du paiement et la date à laquelle le paiement est effectué.
3 - La première enquête Coface sur les paiements des entreprises en Allemagne a été publiée en 2016.

Télécharger le communiqué : Enquête sur les paiements des entreprises en Allemagne 2021 : apprend... (518,02 kB)

Contact


Antonella VONA

Directrice Marketing & Communication
TeL. : +39 (02) 48 33 56 40  
Email: antonella.vona@coface.com 

Haut de page
  • Français
  • English